<< Retour aux actualités

Le point sur Echiquier QME

Echiquier QME est un fonds de gestion systématique dont l’objectif est de fournir une performance décorrélée des marchés financiers avec une volatilité inférieure à 10%. Le fonds investit uniquement au travers de contrats à terme liquides sur indices actions, taux et devises.

STRATEGIE

Les stratégies d’investissement s’appuient sur les tendances des marchés et permettent au fonds d’atténuer la volatilité en période de crise, protégeant ainsi le capital. La période récente s’est avérée plus difficile à naviguer. En effet, en dehors des indices actions, les marchés se caractérisent depuis plusieurs mois par une absence de tendances sur la plupart des classes d’actifs.

Sur un an, les indices actions ont été le contributeur positif, délivrant une performance de 5,4% générée par le momentum haussier de moyen terme sur l’ensemble des marchés mondiaux, ainsi que par les modèles satellites qui sont parvenus à capturer des phénomènes de plus court terme de retour à la moyenne.

En revanche, les positions en taux – obligations d’Etat et taux courts – ont été les plus pénalisées par l’environnement actuel (-8%). Après plusieurs années de tendances haussières ininterrompues, de brusques retournements ont touché cette classe d’actifs au cours des derniers mois. A titre d’exemple, le rendement de l’OAT à 10 ans est passé de 0,2% à l’automne dernier à 1,1% cet hiver avant de décroître à 0,6% pour rebondir, fin juin, à 0,8%. Ces retournements ont touché l’ensemble des zones géographiques, des Etats-Unis au Japon en passant par le Canada et le Royaume-Uni. Nos modèles se sont comportés comme attendu, coupant rapidement les pertes et se positionnant dans le sens des nouvelles tendances.

Les devises sont proches de l’équilibre sur la période, avec une contribution de -0,7%. Elles ont été pénalisées par des tendances chaotiques sur les devises des pays développés, notamment le retournement baissier du dollar américain en début d’année et le vif rebond de l’euro. Un mouvement toutefois compensé en grande partie par un environnement porteur sur les monnaies émergentes, tant en termes de tendances que de carry*.

POSITIONNEMENT

Fin juin, le fonds est modérément haussier sur les actifs à risque avec un bêta actions global inférieur à 30%. Cette position acheteuse pourrait s’inverser rapidement en cas de poursuite de la correction des marchés observée à la fin du mois. Ainsi, au cours du second semestre 2015, quelques semaines avaient suffi pour que le fonds passe d’un positionnement significativement haussier à une exposition baissière sur les indices actions, ce qui avait permis de générer des performances positives sur les baisses de début 2016.

Les positions en obligations d’Etat sont légèrement haussières, et à nouveau en phase de réduction suite aux mouvements adverses de la fin du mois. Le modèle privilégie actuellement les obligations américaines au détriment des taux européens particulièrement impactés par le discours du 27 juin dernier du président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi.

Sur les devises, le modèle maintient des positions baissières sur le dollar américain contre la plupart des autres monnaies développées, et des positions haussières sur les devises émergentes avec une préférence pour le rand sud-africain, le réal brésilien et le peso mexicain – les principales positions du fonds.

La période récente a donc été complexe pour la stratégie du fonds, avec des alternances de hausses et de baisses sur les taux et devises. Dans ce type d’environnement, le modèle s’est comporté comme prévu en réduisant le risque – la volatilité actuelle du portefeuille est de 5%, soit la moitié du budget maximum – et en coupant mécaniquement les positions perdantes.

Nos stratégies satellites, notamment contrarian et carry, ont permis de limiter les pertes et de protéger le capital (voir graphique ci-dessous), dans l’attente de nouveaux mouvements directionnels marqués. Le portefeuille reste extrêmement diversifié, avec 65 positions très liquides, ce qui permet de maintenir un niveau de risque modéré et d’augmenter les probabilités de capturer les prochaines grandes tendances.

graphCTA

Source : La Financière de l’Echiquier – Bloomberg

* Carry trade : s’endetter dans une devise à faible taux d’intérêt pour placer les fonds dans une autre devise à taux d’intérêt plus fort après les avoir convertis.