Alexis Grutter et Ludovic Berthe

Le point sur Echiquier QME

Echiquier QME, qui fêtera ses cinq ans en novembre 2020, utilise des modèles quantitatifs.

Ce fonds UCITS de performance absolue investit à la hausse et à la baisse sur les indices actions, les obligations d’Etat, les taux courts et les devises. Les positions sont prises via des produits simples : des contrats à terme, cotés en Bourse, qui permettent d’obtenir un portefeuille diversifié, liquide, cherchant ainsi à limiter au maximum le risque de contrepartie.

 

Stratégies

Echiquier QME utilise deux stratégies complémentaires.

La première, dite momentum, pour environ deux tiers de l’allocation, vise à capturer les tendances de moyen/long terme sur toutes les classes d’actifs. Ces tendances se déclenchent régulièrement pour diverses raisons – fondamentales, comportementales… – et fournissent la majeure partie de la performance de long terme du fonds. Pour limiter l’impact négatif de périodes de retournement ou d’absence de tendance, votre fonds dispose d’un second bloc de stratégies, dites satellites, qui représente le dernier tiers de l’allocation, et permettent d’exploiter d’autres sources potentielles de rendement, comme des phénomènes de retour à la moyenne par exemple.

Ce début d’année 2020 s’avère favorable pour la stratégie « cœur », avec des tendances marquées sur les actions et les taux. La capacité du fonds à capturer les mouvements d’aversion au risque a permis jusqu’ici de générer des performances positives dans des marchés chahutés et ainsi de protéger une partie des portefeuilles dans le cadre d’allocations diversifiées.

Positionnement

Au cours des premières semaines de 2020, ce sont principalement les produits de taux qui ont généré de la performance, les positions sur indices actions étant modérément orientées à la hausse. Lorsque les actifs risqués ont commencé à se retourner à la baisse, les modèles momentum ont mécaniquement réduit l’exposition haussière puis mis en place des positions baissières générant une performance significativement positive en mars. La très forte hausse de la volatilité sur l’ensemble des classes d’actifs a ensuite entraîné des diminutions de positions au sein du fonds qui adapte automatiquement son exposition au niveau de risque des marchés.

En cette fin de trimestre, le positionnement du portefeuille est relativement équilibré, avec une prépondérance des positions baissières en actions sur toutes les zones géographiques pour un bêta d’environ -20%. L’exposition aux produits de taux a nettement diminué depuis le début de l’année ; les obligations américaines sont surpondérées tandis qu’on observe quelques positions baissières telles que les 10 ans japonais et suisse qui n’ont pas bénéficié de l’environnement averse au risque. Du côté des devises, le rapport signal/bruit sur le dollar s’est affaibli et le portefeuille est baissier sur la plupart des monnaies émergentes.

Positionné de manière défensive, votre fonds remplit pleinement son rôle décorrélant dans le contexte actuel. Son fonctionnement adaptatif devrait lui permettre par ailleurs de capturer les tendances à venir, qu’elles soient haussières ou baissières. Nous restons convaincus qu’une allocation sur cette stratégie est particulièrement efficace dans le cadre d’un portefeuille diversifié.

 

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
Performances d’Echiquier QME au 31 mars 2020 sur 1 an : +8,5%, 3 ans : +2,3% et depuis la création, le 6 novembre 2015 : +7,2%.
Le Fonds est principalement exposé au risque de perte en capital et au risque lié à la sdtratégie quantitative.