Gérer son patrimoine : gestion libre, conseillée, sous mandat ?

Les différents modes de gestion d’un patrimoine financier

Gérer efficacement son patrimoine financier demande des connaissances et du temps. Plusieurs modes de délégation existent : sachez trouver celui qui vous convient le mieux !

La gestion libre : gérer ses investissement en toute autonomie

Le principe

  • En gestion libre, vous investissez de façon totalement autonome sur les marchés financiers.
  • Vous répartissez seul(e) votre épargne sur les supports de votre choix, dans les enveloppes que vous aurez choisies (PEA, assurance-vie, compte-titres…) ouvertes auprès des intermédiaires de votre choix.
  • Fonds en actions, en obligations, immobilier… C’est à vous de faire les choix les plus judicieux au regard de vos objectifs, de vos projets et de vos horizons de placement, et de réaliser des arbitrages en fonction de l’évolution des marchés.

Quelques points d’attention souvent sous-estimés

Gardez à l’esprit que gérer est un métier, chaque décision a ses conséquences.

Si la sur-activité est préjudiciable, la passivité peut l’être tout autant : en effet, les proportions d’un portefeuille financier évoluent naturellement au gré des marchés financiers. Au fil du temps et du contexte macroéconomique, le profil de risque de votre portefeuille peut dévier de son état initial et ne plus correspondre à vos attentes et besoins. Veillez à assurer un suivi régulier de vos investissements.

En outre, les règles fiscales et juridiques évoluent dans le temps. Si vous gérez seul(e), ne sous-estimez pas le travail de veille nécessaire pour choisir les bonnes options pour votre patrimoine. Cette veille fait partie intégrante de la gestion d’un portefeuille financier.

À qui s’adresse la gestion libre ?

Choisissez la gestion libre si :

  • vous êtes expérimenté(e) et autonome dans la construction d’un portefeuille, adapté à vos besoins, dans le choix des instruments et dans le suivi,
  • vous acceptez de consacrer du temps pour gérer vos investissements.

 

La gestion conseillée : se faire épauler tout en restant maître de ses décisions

Le principe

En gestion conseillée, vous gardez le contrôle sur vos choix d’investissements tout en bénéficiant des conseils d’un professionnel.

Après avoir échangé avec votre conseiller sur votre profil de risque, votre horizon de placement et vos projets, vous recevez régulièrement des recommandations personnalisées sous forme de propositions d’achats et de vente, d’arbitrages ou de sélection de supports susceptibles de correspondre à vos besoins.

Vous avez ensuite la liberté de mettre en place – ou non – les solutions proposées : la gestion conseillée requiert donc de prendre des décisions plusieurs fois par an.

Selon le cadre de la prestation convenue, la gestion conseillée peut intégrer des analyses économiques sur-mesure et l’accès à des spécialistes produit.

À qui s’adresse la gestion conseillée ?

Choisissez la gestion conseillée si :

  • vous cherchez des idées d’investissement et des analyses externes, tout en gardant la main sur la décision et l’exécution,
  • vous êtes assez disponible pour exécuter rapidement les idées qui vous semblent pertinentes.

 

La gestion sous mandat : déléguer totalement la gestion, dans un cadre défini avec votre gérant

Le principe

En gestion sous mandat, vous donnez mandat à une société de gestion spécialisée pour gérer votre portefeuille financier à votre place. C’est la forme de délégation la plus complète.

Mise en place du mandat de gestion et suivi dans le temps

Un mandat de gestion débute nécessairement par un entretien avec votre gérant privé, au cours duquel vous échangez sur votre situation patrimoniale, familiale et professionnelle, vos objectifs, votre sensibilité au risque et votre horizon de gestion. Ces informations sont nécessaires pour vous procurer une gestion personnalisée et ajustée.

Après ce premier échange, le gérant vous propose une sélection d’enveloppes adaptées à votre situation (assurance-vie, PEA, compte-titres…) et la répartition entre plusieurs supports financiers. Si vous acceptez le mandat, le gérant vous accompagne dans l’ouverture des enveloppes d’investissement et réalise l’allocation définie.

Au fil du temps, selon l’évolution des marchés, il ajuste le portefeuille dans le respect des objectifs fixés et du profil de risque défini.

Le gérant privé n’investit généralement pas directement votre argent sur les marchés : il joue le rôle de constructeur de portefeuille. À la façon d’un architecte, il va chercher sur le marché les produits financiers les plus adaptés et les assemble de façon cohérente pour répondre à votre besoin.

Tout au long de la vie du mandat, votre gérant privé échange régulièrement avec vous pour faire le point sur vos objectifs et l’évolution de votre situation patrimoniale et familiale. Ces échanges sont indispensables pour vérifier la bonne adéquation du mandat avec votre profil, ou le cas échéant, procéder à des ajustements.

Communication et transparence

Le mandat de gestion obéit à un formalisme particulier. Il doit mentionner l’objectif de la gestion, les catégories de produits financiers que pourra comporter le portefeuille, les modalités d’information concernant la composition du portefeuille et ses performances, ainsi que les modalités de reconduction ou de rupture du mandat.

Bien entendu, votre gérant privé reste disponible pour expliquer les choix et les supports retenus.

À qui s’adresse la gestion sous mandat ?

Choisissez la gestion sous mandat si :

  • vous n’avez pas le temps, les compétences ou l’envie de gérer vous-même votre patrimoine financier,
  • vous souhaitez profiter d’une expertise professionnelle en matière de construction de portefeuille et de gestion des risques sur-mesure, dans un cadre clairement défini à l’avance.

 

Quel mode de gestion privilégier ?

La gestion sous mandat est, selon nos convictions, la meilleure façon pour un investisseur individuel de gérer son patrimoine.

Outre la sérénité et le gain de temps procurés, c’est un moyen d’obtenir un portefeuille parfaitement adapté à son profil en utilisant le recul d’un professionnel pour mieux définir ses objectifs et sa sensibilité au risque. Cette étape est trop souvent négligée par les investisseurs autonomes, alors qu’elle est indispensable et créatrice de valeur.

La gestion sous mandat est en plein essor : de nombreux épargnants qui débutent seuls basculent ensuite en délégation lorsqu’ils constatent l’exigence de ce travail.

 

Questions fréquentes à propos de la gestion sous mandat

En gestion sous mandat, dois-je confier l’intégralité de mon patrimoine financier au mandataire ?

Non : un mandat porte sur une enveloppe de placement précise (un compte-titres, un PEA, une assurance-vie…). Vous êtes donc libres de ne confier qu’une partie de votre patrimoine.

Certains de nos clients nous délèguent la gestion du cœur de leur patrimoine et conservent une poche de placements qu’ils gèrent en autonomie afin de satisfaire un intérêt personnel.

Dans ce cas, nous vous conseillons de préciser à votre gérant la composition de vos avoirs détenus dans d’autres établissements afin d’obtenir le conseil le mieux adapté à votre situation patrimoniale globale.

En gestion sous mandat, puis-je occasionnellement prendre la main et passer des ordres moi-même ?

Non : le principe même de la gestion sous mandat est la délégation totale. Outre la sérénité qu’elle apporte, elle joue aussi le rôle de garde-fou lorsque les marchés sont agités. En effet, le comportement de l’investisseur particulier est souvent source de sous-performance pendant les périodes de forte volatilité, les individus ayant naturellement tendance à vendre et à acheter aux mauvais moments !

Si toutefois vous estimez que l’allocation définie n’est pas ou plus adaptée à votre situation, votre gérant reste à votre disposition pour la réétudier.

En gestion sous mandat, suis-je propriétaire des titres et produits financiers ?

Oui. La société de gestion à qui vous avez donné mandat est habilitée à réaliser des arbitrages sur votre compte, mais n’est en aucun cas propriétaire de vos avoirs.

En gestion sous mandat, l’épargne reste-t-elle disponible ?

Oui, car la gestion sous mandat n’entraîne pas le blocage de l’épargne. Votre argent reste disponible selon les conditions propres à chaque enveloppe.

Cependant, puisqu’un retrait précoce sur certaines enveloppes peut avoir des conséquences fiscales parfois défavorables, nous vous conseillons de consulter votre gérant privé avant toute opération pour étudier les meilleures options de sortie.

Quelle performance attendre de la gestion sous mandat ?

L’espérance de rendement fait partie des éléments à déterminer avec votre gérant lors de la création du mandat. Le maître-mot étant la personnalisation, il y a autant d’objectifs que d’épargnants !

À l’exception des supports totalement sécurisés, les solutions d’investissement proposées présentent toutes un risque de perte en capital.

Je ne suis pas satisfait de la gestion sous mandat réalisée par un autre établissement, puis-je transférer mon compte chez LFDE ?

Oui, le transfert d’enveloppes financières est possible sous conditions. Contactez votre gérant privé pour étudier les possibilités qui s’offrent à vous.

Comment mettre en place un mandat de gestion avec LFDE ?

La première étape est de prendre rendez-vous avec l’un de nos gérants privés.

Au cours d’un premier entretien, vous définirez ensemble le cadre d’investissement qui répondra le mieux à vos besoins.