Portrait #MeetLFDE Rolando Grandi

 

Quel est votre parcours ?

Je suis né en Bolivie en 1990, l’année où Sir Timothy Berners-Lee commençait ses travaux sur le World Wide Web qui allait donner naissance à l’une de plus grandes révolutions technologiques et économiques de notre planète. La technologie m’a passionné depuis le plus jeune âge, époque où les ordinateurs étaient plus grands que moi !

Après avoir passé 14 ans à l’école française de La Paz, mon Bac en poche, j’ai quitté mon pays, l’un des plus pauvres d’Amérique Latine, pour avoir accès à une meilleure éducation supérieure. J’atterri en 2009 à Lyon, où j’ai suivi une licence en Sciences de Gestion puis un Master en Finance d’Entreprises à l’IAE. En parallèle, je me suis intéressé à la finance de marché. D’abord aux aspects quantitatifs –  je passais des heures à étudier des équations différentielles – puis à l’investissement « à la Warren Buffett ». Après avoir lu les livres qui l’ont inspiré, j’ai su qu’il me fallait capitaliser sur mes passions, les nouvelles tendances technologiques et l’investissement en entreprises, partout dans le monde.

J’ai débuté ma carrière en 2013 chez Roche-Brune AM, filiale de gestion d’actifs du Groupe Primonial. En 2015, j’ai contribué à lancer son premier fonds actions internationales, sur les actifs immatériels et l’innovation. L’opportunité de rejoindre La Financière de l’Echiquier (LFDE) en 2017 a été un tournant dans ma vie. Depuis ma participation en 2015 à l’Université d’été, sans doute le plus bel événement que nous organisons, je rêvais de rejoindre cette société alors dirigée par son fondateur charismatique et stock-picker, Didier Le Menestrel.

Par la suite, j’ai œuvré au développement de la gamme thématique de LFDE, qui nous positionne comme pionniers, en Europe, sur des thématiques multigénérationnelles comme l’espace ou l’intelligence artificielle.

 

 

Quelles sont vos thématiques d’investissement préférées ?

Mon objectif quotidien est de réfléchir au monde de demain. C’est en imaginant l’avenir qu’on peut dès à présent identifier ce qui le rendra possible. La technologie est mon principal thème d’investissement, mais pas restreinte à un secteur, c’est un concept dépassé ! Aujourd’hui tout est technologie, pratiquement aucune activité économique ne peut se passer de l’adopter et de l’utiliser.

Je m’intéresse tout particulièrement aux nouvelles façons de produire comme par exemple les imprimantes 3D, les ordinateurs quantiques, basés sur la lumière, ou ceux basés sur des architectures autres que celle de Von Neumann. Les nouvelles frontières – l’espace en particulier –, la santé avec l’espoir de voir s’étendre l’espérance de vie, mais aussi des sujets très sci-fi, comme la singularité ou la manipulation de l’espace-temps sont également fascinants ! Qui sait, peut-être notre prochain fonds thématique se trouve-t-il dans cette liste ? 😉

 

Avez-vous une passion ?

Je suis un geek, un gamer et un millénial. J’aime énormément jouer à des jeux vidéo comme Fortnite ou Assassin’s Creed. Fan des séries Netflix, j’aime aussi la lecture. Je lis deux livres à la fois, l’un le matin et l’autre le soir avant de me coucher. Et cette liste de passions ne serait pas complète sans la gastronomie !

À lire aussi
no posts