<< Retour aux actualités

Critères ESG : mieux vaut prévenir que guérir

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance ont désormais une place de choix dans les discussions de fusions-acquisitions (M&A).75% des  professionnels du M&A interrogés par le cabinet Pricewaterhousecoopers pensent même que ces sujets devraient gagner en importance dans les trois prochaines années. La raison d’un tel engouement est simple : huit acquéreurs sur dix ont déjà renégocié le prix d’acquisition à la baisse, voire rompu les discussions avec l’entreprise convoitée, après avoir observé une performance médiocre dans ces domaines. Pas d’euphorie toutefois : les acquéreurs cherchent en priorité à se prémunir des risques opérationnels et réputationnels, susceptibles d’échapper à leur vigilance pendant la transaction. Rien d’étonnant donc à ce que 63 % des entreprises interrogées déclarent prendre en compte systématiquement des critères environnementaux dans les processus de « due diligence », 44 % des critères sociaux et 38 % des critères de gouvernance.

Parmi les secteurs ayant le plus intégré les facteurs ESG dans les stratégies d’acquisition figure celui de la santé. Et pour cause : la mise en conformité d’un produit défaillant peut s’avérer particulièrement coûteuse et avoir des incidences en termes de réputation, des années après la clôture de la transaction. Ainsi, lorsque APP Pharmaceutical, spécialiste américain des génériques injectables a été racheté par le géant allemand Fresenius pour 3,7 Md$, les performances ESG ont été scrupuleusement passées en revue. Inspections des usines et entretiens avec le personnel clé en charge de la qualité des produits ont à l’évidence, fait partie du lot quotidien des équipes de Fresenius avant la transaction. Une vigilance aujourd’hui récompensée, puisqu’aucun rappel de produit n’a été constaté chez Fresenius, contrairement à ses deux concurrents américains, pris en défaut par la FDA, gendarme américain de la santé. Sans doute la preuve que, pour les investisseurs, comme pour les entreprises, l’analyse des facteurs sociaux, environnementaux et de gouvernance constitue un levier de performance à long terme.