<< Retour aux actualités

Le point sur Echiquier Global délocalisé à New-York

Echiquier Global va souffler sa deuxième bougie le 16 avril ! Le processus de gestion, la méthode de sélection et la concentration de notre attention sur un univers maîtrisable ont à nouveau permis à votre fonds de dégager une performance qui se compare favorablement à celle de son indice (+4,5% sur un an contre 2,7% pour le MSCI World converti en euro).

Notre approche fait ses preuves et nous continuons à travailler tous les jours pour la peaufiner et ainsi préparer au mieux la performance de demain. Pour cela nous poursuivons notre effort de recherche avec la création de « bureaux nomades », véritables implantations de notre gestion à l’étranger. Deux membres de l’équipe de gestion sont actuellement « délocalisés », l’un pour deux mois en Chine et l’autre pour deux mois à New York. Des « bureaux nomades » indiens et brésiliens devraient voir le jour dans les semestres à venir. L’objectif est simple : continuer de garder les yeux grands ouverts sur le monde et acquérir une proximité avec ces économies ainsi qu’avec les entreprises qui les composent. Enfin, notre collaboration avec le cabinet de conseil en stratégie Estin & Co se poursuit afin d’affiner le travail d’analyse des différents secteurs en se focalisant sur les niches les plus prometteuses.

Vous l’aurez compris, notre volonté d’accompagner les leaders mondiaux continue à alimenter notre curiosité, à aiguiser nos outils d’analyse et à nous aider à appréhender le monde. Des éléments qui viennent naturellement nourrir la gestion quotidienne d’Echiquier Global mais aussi la gestion des  autres fonds  de Financière de l’Echiquier.

Les opérations

Conjoncturelles

Votre fonds investit dans des leaders mondiaux accrochés à la croissance mondiale. Or depuis quelques mois, le principal moteur de cette croissance mondiale, les pays émergents, est en ralentissement. Entre des pressions inflationnistes liées à la hausse des matières premières, des aspirations sociales revenues au cœur du débat, des transitions politiques en cours, et surtout des économies encore pour partie dépendantes d’un monde occidental balbutiant, les économies émergentes doivent faire face à plusieurs vents contraires. La bonne nouvelle, c’est que jusqu’à présent les gouvernements et autorités monétaires indiens, brésiliens et surtout chinois prennent en compte de manière très efficace tous les paramètres pour garantir une croissance future saine et soutenable. Ils gardent surtout une marge de manœuvre budgétaire considérable en cas de nouveau coup dur. Bref, il s’agit bien d’une baisse de puissance passagère du moteur émergent ! Elle nous a conduits à temporairement réduire notre exposition sur la partie du portefeuille la plus liée au cycle d’équipement de ces pays.  Les sorties en ANGANG (acier), HARBIN POWER (équipement électrique), SANDVIK (équipement de la mine) ou encore HOLCIM (ciment) sont à ce titre très illustratives.

Un autre moteur est venu compenser la baisse de puissance du premier, ce sont les Etats-Unis. Cinq ans après la crise des « subprimes », la vieille Amérique a de nouveau démontré sa capacité de réaction, notamment grâce à un tissu industriel  flexible et une volonté d’innovation et de différenciation motrice. Votre fonds détient désormais 42% de son actif libellé aux Etats-Unis, le plus haut niveau depuis son lancement. L’entrée opportuniste d’AMAZON au sein du portefeuille en est une excellente illustration. Echiquier Global a aussi accentué son exposition à cette économie via des leaders européens comme FRESENIUS MEDICAL CARE (santé) ou encore SCHNEIDER ELECTRIC (équipement électrique) dont les potentiels d’appréciation nous semblent très importants.

Fondamentales

Nous l’évoquions ci-dessus, les autorités monétaires émergentes sont encore hésitantes quant à l’application d’une politique beaucoup plus expansionniste. Cette période transitoire se traduit surtout par un net recentrage sur les enjeux intérieurs. Afin de limiter l’impact d’une économie occidentale fragile sur leur propre développement, les grands pays émergents encouragent la consommation intérieure : le plan quinquennal chinois, le projet de développement de la distribution moderne indien ou la mise en place du système de santé en Indonésie sont autant de moteurs pour le développement progressif d’une classe moyenne. 1,3 milliards d’humains devraient passer le seuil des 5000$ de PIB par habitant d’ici 2020, permettant ainsi de gonfler la classe moyenne mondiale de 35% en huit ans. Et 90% de cette nouvelle classe proviendra de Chine, d’Inde et d’Indonésie.

Une thématique fondatrice sur lequel votre fonds s’est renforcé avec les entrées récentes d’INDITEX (exploitant de la marque ZARA) et de l’indien HINDUSTAN UNILEVER (consommation de base). La composante consommation représente à ce jour 43% de l’actif d’Echiquier Global.

Stratégie d’investissement

Avec près de 300 valeurs dans son univers d’investissement, votre fonds ne manque pas d’idées. Alors que nous vivons certainement la décennie la plus prometteuse en termes de croissance mondiale, il serait dommage de ne pas profiter pleinement de cette dynamique. D’autant qu’être à bord des meilleurs « business models » mondiaux permet de le faire avec une certaine sérénité !