<< Retour aux actualités

It’s Never Too Late to Innovate

Recently, one of my favorite performers, Tony Bennett came to Paris. It was a great performance, and the audience loved every minute of it. Now nearly 91 years old, Tony was one of the leading performers of the 1950s and early 1960s. Then the rock music era began and Tony was no longer commercially relevant. So what did Tony Bennett do? He did what any business school case study would tell a company to do: Innovate.

So in 2006, at the age of 80, Tony Bennett released an album titled “Duets”; a compilation of duets with Tony and more contemporary artists such as Billy Joel, Elton John, Sting, and Bono singing all of Tony’s old songs. Introducing himself to a new audience revitalized his career. This was followed up five years later when Duets II was released, with contemporary artists such as Queen Latifah and Lady Gaga singing the old tunes alongside Tony. By the way, both albums were very successful as Duets debuted at #3 and was in the Top 10 for   five weeks while Duets II debuted at #1 on the Billboard chart, making Tony Bennett at age 85 the oldest living musician to debut at the number one position. This mark was overtaken three years later in 2014 when Tony Bennett and Lady Gaga made an entire album together “Cheek to Cheek” which also debuted at #1.

The lesson of Tony Bennett: You might have a great product, but you have to innovate to keep up with the marketplace.  Innovation keeps the cash registers ringing.

I did not just listen to music in June. I also had the opportunity to meet with some extremely innovative companies in New York and here in Paris. While innovation is usually thought of as the domain of technology companies, in this economy all companies must innovate. One such company that I met with recently is NIDEC, a Japanese small motor manufacturer that was started in 1973. While largely ignored by most of the investment community, those that do follow the company are usually focused on its traditional slow-growth business of providing the small motors that run hard disk drives. Overlooked by most, though, is the company-wide innovation that is leading to a whole new category of business for them in the automotive sector. Among these areas is the move from hydraulic systems to motorized systems for braking and steering. Next generation powertrains will use even more motors to reduce weight, fuel consumption, and pollution. They are also re-engineering their manufacturing process, creating what they call the “factory of the future” using innovation in automation, robotics, predictive maintenance through the internet of things and machine learning to cut their workforce of 80,000 in half over the next three years. Like Tony Bennett, NIDEC knew they could not keep doing the same old thing the same old way: they had to innovate to stay relevant.

Look for my next blog, where I will talk more about some of the innovative companies that I have met with this summer.  As Tony Bennett himself could sing: The Best Is Yet to Come.

***

Il n’est jamais trop tard pour innover !

 

Tony Bennett est l’un de mes chanteurs préférés. Il est récemment passé à Paris en tournée pour un concert absolument remarquable dont le public, surtout composé d’inconditionnels comme moi, aura goûté chaque seconde.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Tony Bennett, âgé aujourd’hui de 91 ans, était une superstar de la chanson des années 1950-1960. Mais ça, c’était avant que la vague rock emporte tout sur son passage – Tony compris – et que ce dernier se retrouve proprement unbankable. Après des années de traversée du désert, Tony fit ce que toute bonne étude de cas d’école de commerce vous suggère de faire en pareille circonstance : innover.

Une recette qu’il s’est appliquée à lui-même de façon méthodique tout au long de sa carrière. En 2006, à 80 ans passés, il enregistre encore un album intitulé « Duets », une compilation dans laquelle des artistes contemporains – Billy Joel, Elton John, Sting ou Bono, entre autres – reprennent ses tubes en duo avec lui. Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous ; l’exposition à un public différent revitalise sa carrière. Cinq ans plus tard, « Duets II » succède au premier opus, selon la même recette mais pas avec le même casting : Queen Latifah ou Lady Gaga se prêtent à leur tour au jeu, avec un bonheur égal.

« Duets » démarre au 3e rang des charts et ne quitte pas le top 10 durant 5 semaines d’affilée, tandis que « Duets II » s’empare immédiatement de la 1ère place, faisant de Tony Bennett, à 85 ans, le plus vieux musicien vivant à atteindre le 1er rang au lancement d’un album. Un record effacé trois ans plus tard lorsque… Tony (encore lui !) et Lady Gaga sortent un album complet en duo, « Cheek to Cheek », qui atteint lui aussi la 1ère place.

La leçon de Tony Bennett ? Vous avez beau avoir un très beau produit, vous devez innover sans cesse pour rester au contact des attentes du marché. Seule l’innovation continue de remplir le tiroir-caisse.

Je n’ai pas fait qu’écouter de la musique, en juin. J’ai aussi eu l’opportunité de rencontrer des sociétés extraordinairement innovantes à New York et, ici, à Paris. Et alors que l’innovation est le plus souvent associée au secteur de la Tech, tous les secteurs doivent faire preuve d’innovation aujourd’hui.

Une entreprise exemplaire en la matière est NIDEC, un petit motoriste japonais créé en 1973 que j’ai eu la chance de rencontrer récemment. Les rares investisseurs qui suivent la société se focalisent essentiellement sur son business traditionnel – la fourniture de petits moteurs pour disques durs –, un business à croissance lente. Un regard plus aiguisé sur l’entreprise nous apprend que l’innovation est à l’œuvre dans toutes les strates de la société, une frénésie qui pousse NIDEC à développer de nouveaux savoir-faire sur toute la chaîne du secteur de l’automobile.

Parmi ces domaines, on trouve le passage des systèmes hydrauliques aux systèmes motorisés pour le freinage et la direction ; la prochaine génération de groupes motopropulseurs utilisera encore plus de moteurs pour réduire le poids, la consommation de carburant et la pollution des véhicules. Plus impressionnant encore, NIDEC réorganise la globalité de son processus de fabrication autour de ce qu’ils ont baptisé la « fabrique du futur » : l’innovation est appliquée à l’automatisation, à la robotique, à la maintenance prédictive par Internet et au machine learning. Objectif : diviser les effectifs par deux au cours des trois prochaines années. Comme Tony Bennett, NIDEC a pris conscience qu’elle ne pouvait pas continuer à faire toujours la même chose de la même manière : l’innovation était nécessaire pour rester pertinent.

Rendez-vous pour mon prochain post, dans lequel je vous présenterai d’autres pépites entrepreneuriales innovantes rencontrées au cours de l’été. The Best Is Yet To Come![1]

[1] The Best Is Yet To Come (« Le meilleur est à venir ») est une chanson de Tony Bennett.