<< Retour aux actualités

Point Marchés Hebdo

Nette hausse des marchés actions à l’issue d’une semaine placée sous le signe américain. Malgré le jour de fête nationale en France et la présence de Donald Trump à cette célébration, c’est bien outre-Atlantique que tous les regards se sont braqués.

D’une part, à l’occasion du rapport semi-annuel de Janet Yellen sur la politique de la Fed devant le Congrès américain. Malgré des auditions d’une extrême longueur (plus de 3h devant la Chambre des représentants mercredi) et les nombreuses attaques du camp Républicain, la présidente de la Fed n’a guère apporté d’éléments nouveaux. Elle a réaffirmé sa confiance dans la croissance de l’économie américaine, dans la consommation des ménages et dans les perspectives d’inflation à terme, tout en reconnaissant que le lien entre marché de l’emploi tendu et hausse des prix via les salaires (la fameuse courbe de Phillips dont nous vous parlions la semaine passée) s’était atténué. Elle a également répété que les actions de la Fed resteraient « graduelles » et « modérées ». Bref, rien de très nouveau par rapport aux dernières conférences de presse. Le seul point à retenir est peut-être l’affirmation que les taux n’auraient pas à « remonter tant que cela », sous-entendant qu’ils n’avaient pas besoin de retrouver leurs niveaux d’avant-crise. Un élément lu comme une position de dovish par les marchés, qui ont bondi dans la foulée.

D’autre part, avec le début de la saison des résultats d’entreprises. Outre les publications de Pepsico ou de Delta Air Lines, cette première semaine a surtout été marquée par l’annonce, vendredi, des résultats de trois des plus grandes banques américaines : JP Morgan, Wells Fargo et Citigroup. Si elles ont toutes publié des chiffres supérieurs aux attentes, la lecture par les marchés a été dans l’ensemble mitigée. La semaine à venir s’annonce riche en publications, que ce soit dans les secteurs financier (Bank of America, Goldman Sachs, Morgan Stanley…) ou technologique (IBM, eBay, Microsoft).

Echiquier Agressor Echiquier Entrepreneurs Echiquier Agenor Echiquier Major Echiquier Value Echiquier Global
1,59% 0,71% 1,12% 1,70% 1,92% 3,27%
Echiquier ARTY Echiquier Patrimoine Echiquier Oblig Echiquier Dividende Echiquier Global Convertibles  Echiquier Convertibles Europe
0,54% 0,27% 0,15% 1,55% 0,88% 0,63%
CAC 40 . CAC MID & SMALL CAC SMALL DAX DJ EU STO 50 STOXX 600
1,75% 2,31% 1,54% 1,96% 1,79% 1,75%
MSCI EUROPE DOW JONES . S&P 500 NASDAQ MSCI WORLD €
1,75% 1,04% 1,41% 2,59% 1,66%

 

VITROLIFE, société suédoise spécialiste du marché de la fécondation in vitro, a publié de très bons résultats au titre du 2ème trimestre de 2017 : ses ventes ont progressé de 37% à 285 millions de SEK, portées par la croissance de l’ensemble de ses catégories de produits et les gains de parts de marché en Asie. La marge opérationnelle atteint 37%, bien au-delà de la guidance moyen terme du groupe (20%), grâce principalement aux effets de leviers des volumes. Enfin, la génération de flux de trésorerie de VITROLIFE est très élevée : 30% du chiffre d’affaires du groupe est transformé en flux de trésorerie disponibles, lui permettant de poursuivre une stratégie de croissance externe. Nous pensons que VITROLIFE dispose d’une technologie unique sur un marché en croissance soutenue (+8% par an), avec de nombreux relais de croissance grâce au développement de nouveaux produits et à des acquisitions sur des marchés adjacents. Echiquier Entrepreneurs et Echiquier Agenor conservent leurs positions.

ALSTOM a publié un chiffre d’affaires trimestriel en ligne. Les prises de commandes sont meilleures qu’attendu par le consensus, à 1,03x le chiffre d’affaires du trimestre. Dans le détail, on note que la croissance est principalement tirée par les ventes de systèmes (offre intégrée matériel roulant + signalisation). Notre cas d’investissement sur ALSTOM repose non seulement sur un bon déroulement de l’activité opérationnelle, conduisant à un dépassement des objectifs 2020 (croissance des profits de +25%), mais aussi sur la bonne utilisation de son bilan (2,4Md€ de liquidités à réinvestir), principal axe de création de valeur. Beaucoup d’options sont possibles (Siemens, Bombardier, Thales, etc.). Echiquier Agressor conserve sa position.