Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /var/www/html/www/wp-content/plugins/sitepress-multilingual-cms/inc/language-switcher.php:1049) in /var/www/html/www/wp-content/themes/twentyfourteen/class/LFDE/GlobalVar.php on line 20
<< Retour aux actualités

Panorama européen des petites et moyennes valeurs 2016

Le vieillissement de l’univers « actions » européen se confirme

Fleche

Télécharger l’étude

Pour la deuxième année consécutive, le panorama européen des petites et moyennes capitalisations (Small et Mid cap) de l’Institut de recherche MiddleNext et La Financière de l’Echiquier (LFDE) analyse les grandes tendances de l’écosystème boursier européen, ses dynamiques et ses enjeux.

Après l’étude 2015, qui avait entre autres révélé l’importance vitale, pour le dynamisme de l’écosystème boursier européen, des petites et moyennes capitalisations, l’édition 2016 livre plusieurs enseignements majeurs :

– les Small et Mid cap confirment leur très nette surperformance économique et boursière par rapport aux Large,
– sur les trois dernières années, les niveaux de volatilité des Small/Mids et des Large s’inversent – un phénomène inédit,
la chute des sociétés cotées observée depuis deux ans a cessé, mais le segment des Micro continue de se contracter,
– les grandes valeurs n’ont jamais été aussi nombreuses, leur capitalisation globale n’a jamais été aussi élevée (10 000 milliards d’euros), or l’ensemble de la structure va continuer de favoriser les Large,
– le risque d’un tarissement progressif des flux entre les segments reste entier à long terme si le redémarrage des introductions en bourse n’est pas plus significatif pour les Micro/Small.

« Le soutien de l’écosystème boursier à l’égard de ses jeunes pousses continue de se détériorer, or elles n’en ont jamais eu autant besoin. La conjoncture est loin d’être favorable aux introductions en bourse, pourtant cruciales, explique Caroline Weber, directrice générale de MiddleNext. Il serait judicieux d’alléger les charges pesant sur les petites et moyennes valeurs, et de créer des conditions plus favorables à la cotation. »

« Le vieillissement de la cote est une réalité et le tarissement de sa base est une mauvaise nouvelle tant les Small et Mid cap sont source de richesse pour les marchés, les investisseurs et les épargnants. Il est essentiel de proposer des solutions concrètes et simples à mettre en œuvre pour orienter de nouveau l’épargne européenne vers les Small et Mid cap. La création d’un instrument européen d’épargne retraite de long terme y contribuerait fortement », conclut Didier Le Menestrel, président de La Financière de l’Echiquier.

Pour accéder à l’intégralité de l’étude, cliquez ici.

Contacts presse
– Laurent Sécheret / lsecheret@lfde.com / +33 (0)1 53 23 87 48
– Géraldine Fanara / gfanara@lfde.com / +33 (0)1 47 23 98 12
– Anne-Charlotte Créac’h / acc@image7.fr / +33 (0)53 70 94 21
– Caroline Weber / weber@middlenext.com / + 33 (0) 6 80 21 64 68

 A propos de LFDE www.lfde.com

Créée en 1991, LFDE est l’une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec plus de 8,7 milliards d’euros d’actifs sous gestion et une équipe de 100 collaborateurs. Elle appartient à 100% à ses dirigeants et à ses salariés. Son métier : la gestion d’épargne et de placement financiers pour le compte de clients particuliers, de conseillers en gestion de patrimoine et d’institutionnels.

A propos de MiddleNext – www.middleNext.com

Créée en 1987, MiddleNext fédère et représente les sociétés cotées sur EuroNext et Alternext tous secteurs d’activité confondus. MiddleNext a pour vocation de représenter et défendre les intérêts de ses entreprises membres, d’en assurer la promotion, d’être un lieu d’échanges et d’expertises pour les dirigeants et de contribuer, via son institut de recherche, à développer la connaissance sur les valeurs moyennes cotées. MiddleNext co-préside le Smaller Issuers Committee d’European Issuers, première association européenne qui promeut les intérêts des sociétés cotées en Bourse. Cette dernière regroupe 15 pays et représente près de 9 200 sociétés cotées pour une capitalisation boursière d’environ 8 500 milliards d’euros.